La Transalpine / Jb – J5 – La plus haute pour la fin

Et oui, toutes les bonnes choses ont une fin. C’est aujourd’hui le dernier jour de notre road trip transalpin.

Et une fois n’est pas coutume, pour illustrer cette fin je ne vais pas commencer par le début afin que le début reflète mieux la fin et qu’à la fin soient les belles images du début… vu ?

Tout commence donc (ou termine) pas un remerciement à ma monture qui m’aura accompagnée sur ce voyage…il faut la rendre à son proprio snif. Merci Polo, la moto était géniale, les itinéraires au top !

Après 1900km de cols et de virolos, Notre dernier jour s’achève par un magnifique ride vers l’ouest pour regagner Lyon, l’horizon illuminé d’un sublime soleil couchant. Température idéale, rythme de croisière, Le moment est propice à se remémorer les belles images de la journée et de la semaine avec une once de mélancolie.

Enfin il faut dire que ce retour soleil couchant on l’a bien travaillé quelques heures auparavant. En moyenne aujourd’hui, une pause tous les 70km ! Mais pas le genre de pause « t’as mal aux fesses » plutôt celles « on veut pas rentrer ». Si bien qu’arrivé à mi-étape, Cindy pose le casque et s’ésclame « Polo, t’as quoi de prévu demain ? Parce qu’on pourrait rentrer par le vercors et se faire une journée de plus ? 😁 »

C’est trop chouette d’être marié à une femme qui vous oblige à faire de la moto 😍. Mais Nous avec Polo on est des mecs raisonnables (et fatigués…et qui avons peut être une moto à aller chercher demain matin tôt 😜)…alors on finit par se décider à rentrer quand même.

Mais je la comprend, vu comme on s’était « mis bien » quelques minutes auparavant

Petite séance essais qualif moto GP au soleil pendant Le grignotage du midi. Fallait se reposer un peu après les efforts intenses du matin.

Achat de magnettes souvenir pour décorer les motos

Stickage de col…

Course d’orientation

Rédaction d’article sur le toit de l’Europe…nos journalistes ne s’arrêtent jamais de travailler !

Mais ça valait la peine de partager tout ça quand même

Bon on a du esquiver quelques gravillons pour arriver au sommet (pas de doutes, on est plus en Suisse…)

Et faire un peu de nettoyage de la route (merci Cindy)

Mais on été suffisamment reposé après une bonne nuit à l’hôtel…et un départ presque dans les temps !

Même si dès le réveil nos reporters de choque étaient déjà au travail à scruter la météo, les itinéraires du jour, l’actualité GP et tout autres informations à debriefer dans la journée !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *