La Transalpine / Jb – J4 – 361km – Étape de liaison « eau-toroutière »

Il est des journées qui pour certains motards ne s’annoncent pas folles folles, quand il s’agit pas exemple de relier 2 points d’une carte via une autoroute.

 

Pour la part, ce n’est pas mon plat préféré, Mais je m’en fiche un peu car tant que j’ai les fesses posées sur 2 roues et un moteur Le plaisir est toujours au rendez-vous.

 

Heureusement car aujourd’hui est prévue une bonne liaison de 300km par autoroute en Italie… allez un petit bisou pour la route et on décolle

 

 

Le problème sur ce genre de chemin c’est que le budget monte vite…surtout quand il s’agit de faire le plein ! À presque 2 balles le litre de SP95…service compris, ok…mais ils auraient au moins pu mettre une petite ombrelle et une tranche de citron sur le cocktail de nos belles !!

 

 

Mais pour une fois on est carrément pas en retard, ce qui nous laisse le temps de chercher un petit resto pour déguster la gastronomie locale

 

 

La pièce de bœuf ça paraît pas local..mais je vous assure qu’il y avait plein d’huile d’olive dessus ! Et la tarte aux noisettes du Piémont ainsi que le Tiramisu « ma que si c’est l’Italie »…en prime un peu de pain typique. Sympa ce petit resto !

 

 

Dernier plein avant d’attaquer les cols de la journée, Mais la ca commence à sentir méchamment la pluie ! Polo enfile ses affaires de protection

 

 

Et je me moque gentiment de lui car j’imagine que l’on va esquiver… Enfin c’est surtout que j’espère puisque Nous n’avons pas pu charger les nôtres suite au problème avec la BMW

 

 

En route vers la suite, la montagne Nous attend. Il ne pleut toujours pas vraiment au point d’avoir besoin des combis, Mais l’humidité ambiante donne une toute autre facette à la végétation et aux routes

 

 

Ce paysage était magnifique à voir…Le rendu n’est pas terrible en photo. La dernière prise de plus bas me semblait particulièrement sympa en live, Le rendu n’est pas au rendez-vous dans le cliché… Bon allez j’avoue, Paul, Cindy…je suis redescendu juste pour avoir le plaisir de faire quelques virages avec la street triple 😁

 

C’est déjà le moment de repartir, c’est pas le tout Mais on a du chemin !

 

 

Et Le moment tant attendu arriva. Pas de bonne balade moto sans une bonne saucée. Sur ce plan je pense qu’on a été servi. Du coup on a improvisé une petite hivernale sous un pont à Isola 2000 avec quelques motards

 

 

En même temps, quand t’as des grêlons comme ça…

 

 

…que tu viens de perdre une chicane en roulant, que ton bloque disque alarme se met en défaut et sonne tout le trajet sans s’arrêter… Et que ça rince comme ça…

 

 

Ben t’as quand même Le droit de tricher un petit peu en te cachant sous un pont.

 

Et Le soir à l’arrivée, t’es bien content d’avoir switché Le camping pour un hôtel au dernier moment. Tu peux commencer ta séance de séchage forcé…

 

 

Allez on va reprendre des forces après toutes ces émotions…A la montagne, l’hiver…rien de telle qu’une bonne « roblochade » (500g de reblochon fondu par personne…idem en PDT et charcuterie) ! À la vôtre, et à demain !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *