La Transalpine / Jb – J3 – 410km – Du lourd au programme et des surprises

Seconde nuit au cœur du parc naturel du Stelvio et second réveille frais…mais la vue en vaut la peine

Ce matin il faut se mettre en condition car le programme annonce l’un des plus beaux cols d’Europe. On remballe rapidement (oui l’objectif de départ est fixé à 9h pour éviter la dérive d’hier)

Et boum pour l’échauffement on attaque le col du Stelvio par l’Italie, rien que ça !!

C’est vraiment bien organisé ces vacances sportives…J1 échauffement : 200km d’autoroute, J2 échauffement : 20km d’autoroute… J3 échauffement : 14km de col !

Ben même en partant tôt, arrivé en haut on est pas tout seul…mais ça vaut le détour

Mais faut donner de sa personne pour laisser sa trace

C’est beau, et on trouve même de magnifiques auto collants pour décorer sa meule et bien montrer à tous qu’on l’a fait

Bon perso je m’en passerai hein…on va garder les photos. Mais à la limite je comprends que ceux qui sont montés en vélo friment un peu…les oufs. Si je faisais la même chose mes potes en entendraient parler plusieurs années non stop !!

Humm on trouve ça aussi la haut…je me demande si Marc Marquez a approuvé ce merchandising Co brandé Stelvio 😁

Pour les belles Italiennes qui sont montées un peu fort…y’a aussi la possibilité de retrouver des pièces chez Le concess local

Et si t’as la dalle, tu peux te faire une pizza en haut, en terrasse

Tu te fais livrer, c’est desservi par Allo Resto… sympa Le job d’été « livreur de pizza en haut du col du Stelvio ». Seul truc c’est que sur ton CV faut justifier de plusieurs titres de champion Trial ou Enduro pour être retenu !

À la descente l’autre côté à de la gueule aussi

Et même la vallée est chouette… « Ciao Stelvio »

Après quelques autres petits cols sympas, la pause dej est la bienvenue

Étranges ces chips « Pink is good »…Le pb à l’étranger c’est qu’on ne comprend pas toujours ce que l’on mange !

Petite séance photo « racing » en repartant, on ne va quand même pas se priver de belles photos de montagne…sublimées de la présence de nos machines sur leurs routes 😁

Mais ça c’était sans compter ce qui allait arriver. À 10km de la frontière italienne (nous étions repassé en Suisse depuis quelques km), le drame. On croise des motards qui font des ✌️un peu bizarres, genre plutôt ça 🙌 ou ça 👋.

Alors Le premier tu te dis « tien étrange comme manière de saluer », Le second « en tout cas ils y mettent du cœur » puis quand Le troisième lache les deux mains pour faire ça 🙅‍♂️ du te dis qu’il y a peut être un problème.

Arrêt en catastrophe sur un parking, contrôle des motos…tout est ok. Mais sur le parking il y a un couple d’italiens tout affolé.

– « Hello, what happen ? »

– « No speak English »

Aille, heu ben nous « no speak Italian »

Et là Le mec sympa il commence quand même à t’expliquer en italien quel est le problème…tu comprends pas grand chose Mais suffisamment pour savoir que la SEULE route pour passer le col s’est effondrée et qu’il faut faire demi tour…ballo !!

Et là il commence à t’expliquer l’itinéraire bis en italien…laisse tomber mon gars, c’est sympa mais on va demander à Google

Réunion de crise

Faut choisir entre 200km de détour pour franchir les 15km qui nous séparent de notre checkpoint…ou 100km de détour en changeant d’itinéraire… Il n’est pas tôt, un peu de fatigue, va pour les 100km, tant pi pour la traversée du lac en bateau qui nous attendait.

Bon finalement on ne perd pas trop au change puisqu’on apprecie des glaces sur la route, celles qu’on devait manger hier sans avoir réussi à trouver une boutique ouverte

Pour la suite du plan il faut trouver ça (si non on va vraiment être à la bourre) ou faire les rebels

Ben on va faire les Rebels ! Allez bim on béquille l’autoroute Suisse, qui soit dit en passant n’a pas la même conception de l’autoroute qu’en France. Tu te traînes à 40km/h derrière un camion car ça monte et qu’il n’y a pas de voie de dépassement… mais par contre c’est beau comme un col de montagne ! En gros avec la vignette tu paye la carte postale.

On finit par arriver à la base vers 20h…on sent la fatigue dans les phares des titines

Sympa la vue de l’hot…heu du camping 😁

Bon allez ok on a triché, c’est pas roots mais après les aventures d’aujourd’hui on mérite bien un peu de chaleur

Et Le goût délicat d’une pizza décongelée…que l’on prend en terrasse, faudrait pas perdre les bonnes habitudes quand même !

Allez, repos réparateur et demain on enquille la suite ! ✌️

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *